Quand vous avez écrit un texte, le travail de rédaction ne fait que commencer. Comme l'affinage d'un bon fromage, la maturation d'un grand crû ou le polissage d'une pièce d'orfèvrerie, le travail le plus délicat commence. Éloge de la relecture...

La relecture, c'est le moment des finitions...

La relecture, c'est le moment des finitions...

Je vais vous livrer un secret : moi aussi, quand j’écris, je fais plein de fautes. Fautes d’accord ou de syntaxe, fautes de frappe, lettres manquantes, mots oubliés… Il arrive même, dans mon premier jet, que mon texte soit incompréhensible parce que j’ai oublié de mentionner une donnée importante ou parce que j’ai employé un mot pour un autre.

Mais j’ai un deuxième secret : quel que soit le texte, la ou les personnes à qui je l’adresse, je me concentre d’abord sur l’idée, puis je prends le temps de me relire. Tout le temps qu’il faut. Même pour un petit message familier ou un texto vite fait à une copine, même si je réponds en quatrième vitesse à un courriel alors que je suis très pressée. Et voilà pourquoi rien ne vient parasiter votre lecture et votre compréhension de ce que j’ai à vous dire.

Se faire comprendre

La relecture, c'est le moment fondamental des finitions. Elle mérite qu’on fasse son éloge. Le premier jet, c’est jouissif comme foncer dans le tas. La relecture, c’est émouvant comme le ciselage d’un bijou délicat. C’est encore un des grands secrets de la qualité de mes textes : je prends autant de plaisir à la relecture qu’à la rédaction.

Ok, je perçois d’ici la lueur d’ironie dans votre œil. Vous me renvoyez à mon perfectionnisme, au sujet duquel j’ai déjà plaidé coupable. Alors je vous l’accorde d’emblée : vous ne relirez pas avec la même attention un texto à un pote et le texte à imprimer en 200 000 exemplaires sur papier glacé destiné à une clientèle d’agrégés de Lettres. Mais de grâce, au minimum, assurez-vous que votre interlocuteur comprendra ce que vous lui racontez. Un jour, j’ai reçu ce message par courriel :

«  CC, Oui en effet, il que régularise la situation... J'ai pu augmenté le devis initial, est code que cela te conviens si on part sur la que 2016 ?  »  

Je vous assure que je me suis gratté la tête pour imaginer ce que m’annonçait ce correspondant. Et que nous avons perdu plus de temps à échanger de nouveaux messages pour lui faire préciser son propos que les quelques secondes qu’il aurait passées à se relire.

Cent fois sur le métier...

Si le texte comporte un enjeu, coûte de l’argent à imprimer, joue un rôle pour votre image, promet de vous amener un lectorat ou une clientèle, la relecture sera d’autant plus importante. Et voici tous les niveaux de veille auxquels il vous faudra prêter attention :

  1. Orthographe, syntaxe, typographie
  2. Exactitude des faits, des chiffres, des références,
  3. Clarté et précision du message,
  4. Présence de toutes les informations nécessaires,
  5. Intérêt et compréhension par les personnes que vous visez,
  6. Enfin pour les orfèvres, poussez jusqu’à peaufiner l’élégance du style, le raffinement du phrasé, la beauté des formulations.

Relisez plusieurs fois, en vous préoccupant chaque fois d’un niveau de veille différent. Une fois l’orthographe corrigée, on prête plus attention au contenu. Une fois le contenu arrêté, on se place dans la situation du lecteur. Une fois la compréhension certifiée, une dernière relecture s’assurera que les modifications successives n’ont pas mangé un mot, une lettre ou une virgule.

Même si vous êtes sûr !

Si vous voulez aller encore plus loin, relisez à haute voix et écoutez la musique du texte.

Si vous n’avez pas l’habitude, imprimez le texte pour le relire.

Si vous n’êtes pas sûr, prenez la peine de vérifier : une orthographe, une règle de grammaire, mais aussi la date et l’heure, le nom d’une personne, telle référence. Même si vous êtes sûr, vérifiez quand même.

Si vous n’êtes encore pas sûr, faites relire par d’autres personnes.

Pourquoi pas : faites relire par un professionnel.

Une dernière considération : dans l’esprit de votre lecteur, le soin que vous apportez à vos textes est le reflet du soin que vous apportez à vos prestations ou à la fabrication de vos produits. Ça vaut peut-être la peine d’y passer quelques minutes supplémentaires, non ?

 

WWW.LAPLUMEAGILE.COM

 

Retour à l'accueil