Un adjectif à réhabiliter : impeccable

Certains mots, comme les animaux, peuvent se trouver en voix de disparition si on n'y prend par garde. Soucieuse de préserver la biodiversité de notre langue, je me dois de vous alerter. Commençons par réhabiliter un bel adjectif en souffrance...

 

C’est un adjectif qui fleure bon les Trente Glorieuses. Il incarnait la modernité, apparaissait dans les réclames, accompagnait le formica et le tergal. « Impeccable » : se disait du vêtement au tombé parfait, du tissu sans la moindre tache même imperceptible, du doux foyer où tout brillait, de la copie sans faute.

Aujourd’hui, il a disparu des radars. On ne l’entend plus guère, sinon parfois sous sa forme familièrement abrégée, dans laquelle il se teinte d’une légère nuance d’ironie : « Impec ! » ou d’un effet langage populaire : « Pecab ! ».

 

Peut-être parce qu’il est de bon ton aujourd’hui de faire la chasse au perfectionnisme, dans un monde où il faut toujours aller vite, aller à l’essentiel, ne pas s’attarder aux détails de peur de perdre son temps ou de passer pour un flâneur. On traque le perfectionnisme à coup de slogans comme : « Vingt pour cent de l’effort produit en moyenne 80 % de l’effet » ou « Soyez efficient, jamais efficace »…

 

Dommage pour moi, je suis perfectionniste. J’aime effectivement aller très vite à l’essentiel, puis passer du temps à peaufiner. Particulièrement dans mon métier : le premier jet est très vite écrit. Puis vient le temps du polissage, de la recherche du mot juste, de la métaphore touchante, du tombé parfait. Et j’y passe le temps nécessaire.

 

Qu’il s’agisse de textes à rédiger, reformuler ou corriger pour mes clients, de mes blogs ou même de mes messages électroniques quotidiens, je n’appuie jamais sur la touche « Envoi » avant d’avoir le sentiment que mes textes sont impeccables. Dans le ton, le sens, l’intention, le style, la précision du vocabulaire, la correction orthographique, la clarté syntaxique et jusque dans leur sonorité, mes phrases ne doivent en rien accrocher à la lecture.

 

Mes clients peuvent témoigner que cela ne rallonge en rien mes délais de livraison ; tout au plus les cernes sous mes yeux ou le temps qui me sépare d’un prochain « vrai week-end ».

 

A défaut d’utiliser le mot impeccable, je le fais vivre tous les jours dans ma pratique de l’écriture. Dommage pour moi. Et tant mieux pour mes clients.

 

Vous souhaitez tester la qualité impeccable de mes prestations ? Prenez contact ou visitez mon site :

WWW.LAPLUMEAGILE.COM

Retour à l'accueil