L'art du portrait professionnel (2)

Dans le précédent article, j’espère vous avoir convaincus de l’utilité de prévoir un portrait sur votre site professionnel. Vous avez pris votre plus belle plume et… hum !… Pas facile, n’est-ce pas ? Voici quelques ficelles qui vous aideront à vous lancer.

1 – Un coup d’œil dans le rétro

Faites un petit retour sur votre parcours professionnel et essayez de comprendre ce qui vous fait agir : des valeurs, des convictions, un héritage, des rencontres et des opportunités…

2 – Repérez vos atouts

Recensez ce qui, dans ce parcours, peut servir votre communication professionnelle : des compétences, des convictions, des qualités, des faits ou des périodes qui vous ont enrichi, des diplômes…

3 – Choisissez votre angle

Le sujet n’est pas « Ma vie, mon œuvre ». Votre texte doit délivrer un message, répondre à une question. Appuyez-vous sur vos réflexions de 1) et 2) pour trouver la bonne question. Par exemple : « Comment je suis devenu entrepreneur », « Comment telle valeur a guidé tout mon parcours », « Comment j’ai acquis les compétences dont je suis aujourd’hui expert »… Cette question sera votre angle. Vous verrez ici que, pour mon propre autoportrait, j’ai même choisi d’en faire le titre de mon texte.

4 – Suivez les rails

Tout ce que vous allez raconter de vous doit être un élément de réponse à la question posée. Si vous ne trouvez pas de moyen de le rattacher, éliminez. De toute façon vous ne pourrez pas tout dire. Alors choisissez la clarté et la cohérence.

5 – Trouvez l’accroche

C’est le début du texte qui est important. Ces quelques phrases où le lecteur décide s’il a envie ou non de lire le reste. Soignez-le. Il faut trouver l’anecdote significative, le fait marquant, le moment fondateur, l’épisode hors du commun qui va étonner ou intriguer. Il va donner le ton général et amener à comprendre l’angle choisi.

6 – Trouvez la bonne distance

Le but est de se valoriser. Ne vous vantez pas, n’enjolivez pas mais sélectionnez ce qui est à votre avantage. Même un échec peut être intéressant à condition de démontrer que vous en avez tiré une opportunité, une leçon ou, pourquoi pas, votre compétence de clown.

7 – Construisez un récit

L’histoire doit avoir un début, une fin et un déroulement logique. Le plus simple sera sans doute l’ordre chronologique. Mais vous pouvez aussi commencer par la fin et glisser un flashback, rapprocher des événements qui s’éclairent mutuellement, trouver des thématiques…

8 – Faites-vous conteur

Un portrait (bien) rédigé sera toujours plus efficace qu’un cv, pour une raison : on adore tous les belles histoires. Trouvez un ton. Soyez palpitant. Pimentez avec des anecdotes, des rebondissements, du suspense. Mettez du concret et des émotions… Veillez à ce que votre lecteur puisse imaginer ou visualiser la situation.

Comme dans tout conte de fée, un happy end sera bienvenu. Et c’est tout ce que je vous souhaite…

Retour à l'accueil