La boulangère est-elle possessive ?

Chaque lundi, une petite "bulle d'orthographe" : on révise ou on réapprend sans douleur une règle de bon français. Abonnez-vous !

Possessifs, réflexifs, démonstratifs… Les pronoms et adjectifs sont sournois : ils se cachent derrière la même prononciation et embrouille le rédacteur qui compte sur son oreille. Du coup, il est préférable de s’appuyer sur le sens.

Le s marque la possession et renvoie automatiquement à quelqu’un ou à quelque chose :

> « La boulangère brade ses gâteaux » suppose que les gâteaux appartiennent à la boulangère (et que vous auriez tort de ne pas profiter de cette promotion).

> « La boulangère se réjouit de vous offrir ses derniers gâteaux » raconte qu’elle a réjoui elle-même : le « se » est un pronom réflexif qui renvoie à la boulangère ; il marque en quelque sorte la possession de soi-même.

> « Je remercie la boulangère pour ses bons gâteaux » renvoie aussi à la boulangère : « ses bons gâteaux » ne renvoie pas au sujet mais au nom le plus proche.

Le c, lui, marque le fait de montrer. L’objet ou la personne désignés n’appartiennent à personne ou en tout cas, ce n’est pas précisé. Promis, on en reparle bientôt !

Et si vous n’y arrivez pas, faites appel à mes services : www.laplumeagile.com 

 

 

Retour à l'accueil