Commençons l'année en couleur

Chaque lundi, une petite "bulle d'orthographe" : on révise ou on réapprend sans douleur une règle de bon français. Abonnez-vous !

Comme tous les autres, les adjectifs de couleur s’accordent avec le nom qu’ils qualifient. Vous écrirez donc « une peur bleue », « des carnets blancs », « des colères noires »… Jusque-là, c’est simple.

Ça se complique avec les adjectifs dérivés d’un nom : pour la plupart, ils ne s’accordent pas. Vous écrirez donc « une peur orange », « des carnets crème », « des colères émeraude »…

Mais il y a cinq exceptions à l’exception, qui par conséquent s’accordent : rose, écarlate, mauve, pourpre, fauveVous écrirez donc « des peurs fauves », « des carnets pourpres », « des colères écarlates ».

Autre cas où on n’accorde pas : lorsque la couleur est précisée par deux adjectifs. Vous écrirez donc « une peur vert pâle », « des carnets blanc cassé », « une colère bleu-noir », « une idiote bleu-marine »…

Reste le cas complexe des bicolores, où le sens détermine s’il faut accorder ou non. « Des  carnets rose et vert » signifie que chaque carnet a du rose et du vert sur sa couverture ; tandis que « des peurs bleues et rouges » signifie que certaines colères sont entièrement bleues et les autres entièrement rouges. Mais dans tous les cas, vous écrirez « une colère noir et blanc ». Vous voyez pourquoi ?

Et pour tous travaux de rédaction ou de correction, pensez à mes services : www.laplumeagile.com

Retour à l'accueil