Pour une fois en grammaire, c'est les filles qui gagnent

Chaque lundi, une petite "bulle d'orthographe" : on révise ou on réapprend sans douleur une petite règle de bon français. Abonnez-vous !

La règle de la semaine est simple : les adverbes en -ment formés à partir d'un adjectif sont fabriqués à partir de l'adjectif féminin.

Des preuves ? Allons-y : benoîtement, petitement, grandement, parfaitement, étroitement, bellement, bonnement, lentement, adroitement, finement, faussement, dernièrement, follement, ouvertement, secrètement, naïvement, malicieusement, affreusement... Ok, j'arrête. Vous le voyez, il suffit d'ajouter -ment à l'adjectif au féminin singulier.

Attention, si l'adjectif se termine par un e muet, il est omis. On écrira donc : poliment, joliment, carrément, nommément, forcément, vraiment... Et s'il y a un u avant le e muet, hop ! on ajoute un chapeau sur le u. Ce qui donne : crûment, assidûment, continûment, dûment. Une exception à l'exception : gaiement garde son e, sans doute pour ajouter un peu de gaieté à la règle.

Il y a enfin le cas des adverbes bulldozers qui ne respectent pas la forme de l'adjectif originel, féminin ou masculin, et taillent dedans à la serpe avant d'accrocher le suffixe -ment. Des exemples ? Intelligemment, gentiment, élégamment. Ceux-là, ils nous embêtent méchamment !

Et si vous n'y arrivez pas, faites appel à mes services : www.laplumeagile.com.

 

P.S. : La forme grammaticale de mon titre est volontairement choisie dans un registre oral et populaire, à ne pas reproduire à l'écrit, sauf si vous adoptez volontairement un registre oral et populaire.

 

 

 

 

Retour à l'accueil